Background du site auxBulles.com

Les articles les plus récents

Plus d'actualités... | Flux RSSAbonnez-vous!

La photo du jour

Bassin de JardinSportVos GaleriesNos NewsPour ApprofondirSuivez-Nous !

Le grand escalier du golfe de Gascogne

La Route du Rhum 2022
Les conditions météorologiques toniques marquées par un vent et une houle de face contraignent les skippers - désormais au nombre de 134 suite à 4 abandons depuis le départ avec une blessure, une collision, une grand-voile déchirée et des rochers heurtés - à beaucoup manœuvrer, doser leur vitesse sur ce terrain cabossé pour trouver la meilleure trajectoire. Avec le vent qui va se renforcer dans la nuit au passage d'un front froid avec des rafales jusqu'à 45 nœuds, la prudence reste de mise !
Charles Caudrelier sur « Maxi Edmond de Rothschild »
Charles Caudrelier sur « Maxi Edmond de Rothschild » © PILPRE ARNAUD
De l'Ultim 32/23 « Maxi Edmond de Rotshchild », en tête, à l'IMOCA « Demain C'est loin » qui ferme la marche, la flotte s'étire déjà sur plus de 320 milles après 24 heures de course, sachant qu'une dizaine de concurrents a dû faire escale pour des problèmes techniques.

Caudrelier toujours en tête

Chez les Ultim 32/23, Charles Caudrelier sur « Maxi Edmond de Rothschild » est toujours en tête alors que Armel Le Cléac'h sur « Banque Populaire XI », jusqu'alors second au classement, fait demi-tour pour rejoindre Lorient suite à la casse de sa dérive au ras de la coque centrale, à priori sans avoir subi de choc.
La progression est plus lente qu'initialement estimée par les routages avant le départ. Arthur Le Vaillant sur « Mieux » et Francis Joyon sur « Idec » ferment la marche dans un duel intergénérationnel sur les deux seuls bateaux non volants en course puisque Romain Pilliard sur « Use it again ! by Extia » est toujours en escale à Roscoff.
L'actualité des 24 prochaines heures sera le passage du front et le comportement des trimarans volants dans les conditions musclées annoncées avec 30 nœuds. Mais c'est aussi du côté du tableau d'affichage que se tourneront toutes les attentions. Si en effet le comité de course maintient son avis d'un départ anticipé du Maxi Edmond de Rothschild, ce que conteste l'intéressé, c'est le jury qui tranchera pour savoir si oui ou non le leader doit effectuer sa pénalité de 4 heures.

Les bizuths dans le peloton de tête

Chez les Ocean Fifty, trois bizuths sont dans les quatre premiers, c'est une belle affiche en ce début de course chez les Ocean Fifty qui mènent un train d'enfer dans des conditions de brise maniables pour leurs machines. Quentin Vlamynck sur « Arkema » n'a pas failli depuis le départ, et continue de contrôler les assauts de Sébastien Rogues sur « Primonial » sur une route Sud, alors qu'Eric Péron sur « Komilfo » est revenu dans le match en quatrième position juste derrière Erwan Le Roux sur « Koesio ».
Les trimarans de 50 pieds esquivent autant que possible la dépression en descendant méthodiquement au Sud, espérant toucher le front froid en étant suffisamment décalé du plateau continental et du redoutable effet de pointe que forment les reliefs espagnols.

Un jeu stratégique très ouvert

Chez les IMOCA, après la périlleuse navigation le long des côtes bretonnes, le terrain de jeu est plus dégagé, et le jeu stratégique très ouvert. Il y a plus de 100 milles d'écart latéral entre le concurrent le plus au Nord, Louis Duc sur « Fives-Lantana Environnement » et Charlie Dalin sur « Apivia », qui mène le groupe du Sud, composé de la plupart des autres favoris. L'objectif de ce groupe : faire de la vitesse tout en évitant les conditions de vent et de mer les plus fortes. Un autre groupe est quant à lui partisan d'une route médiane.
Le départ de la course de la Route du Rhum
Le départ de la course de la Route du Rhum © Vincent Olivaud - RDR 2022

En mode régate

Chez les Class40, le scénario prend une bien meilleure tournure. Si pour l'heure, c'est plus sur le mode d'une régate au contact qu'ils ont navigué dans des conditions de vent et de mer qui se renforcent progressivement, la stratégie à plus long terme est désormais au programme du jour. Et pour cause, il s'agit de faire un choix crucial entre des trajectoires divergentes au regard d'une météo qui promet d'évoluer de manière très contrastée. Sur une route vers l'ouest, la plus directe ou vers le Sud au risque de se faire piéger par des vents faibles ? L'échiquier reste grand ouvert alors que les 10 premiers se tiennent en moins de 7 milles.

Dick en tête

Chez les Rhum Mono, après une première nuit, finalement presque plus confortable que prévue, sur un seul bord, les skippers ont pu contourner la pointe bretonne. Ce matin, c'était l'heure des choix: persévérer vers l'ouest en contournant le DST par le nord ou s'éclipser au sud.

Une flotte très étalée

Chez les Rhum Multi, la belle surprise nous vient de Gilles Buekenhout sur « Jess ». Le belge rend une copie parfaite: après un départ prudent et une nuit à cravacher sans répit, il s'empare de la tête d'une flotte très étalée.

Les vainqueurs des Trophées

En place sur l'édition 2018, le Trophée des 24 Heures Brittany Ferries met à l'honneur les six solitaires qui ont l'immense satisfaction de pointer en toute première ligne du relevé de positions après les 24 premières heures de course sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. Le classement de 14h15 de ce jeudi vient de donner son verdict avec pour les vainqueurs par catégorie:

L'actualité de la Route du Rhum !