La vie marineLes cnidaires

L'embranchement des cnidaires, littéralement « ortie» de part leur pouvoir urticant, totalise environ 10 000 espèces.
Classification
Les cnidaires se répartissent respectivement en trois classes :
  • les anthozoaires, vous connaissez les anémones de mer, les coraux ou encore les gorgones !
  • les hydrozoaires, la physalie ou "galère portugaise" à ne pas confondre avec une méduse malgré son apparence et le corail de feu
  • les scyphozoaires, plus communément appelés méduses.
Morphologie
Tous les cnidaires disposent de tentacules dont la surface est munie d’une multitude de cellules urticantes appelées cnidocytes.
L'anatomie d'un cnidocyte
L'anatomie d'un cnidocyte © | Dreamstime.com
Cette cellule urticante se compose d'une capsule, le cnidocyste, fermé par un opercule et contenant un long filament muni d'épines enroulé autour d'un tube lance torpille rétracté vers l'intérieur et armé dont l'extrémité ressemblerait à un harpon ! Armé et prêt à tirer, un cil sensoriel - le cnidocil - se dresse près de l'ouverture afin de détecter tout contact avec une proie ou un prédateur. Au moindre contact, le filament, rétracté vers l'intérieur est éjecté vers l'extérieur et vient se planter dans sa victime pour lui injecter son poison. A usage unique, le cnidocyte est régénéré et remplacé par une nouvelle cellule.
Répartition géographique
Les cnidaires se rencontrent à travers l’ensemble des océans et mers à la surface du globe. Les coraux sont quant à eux principalement localisés dans les eaux chaudes des mers tropicales.
Habitat
Les cnidaires se rencontrent sous forme libre comme les méduses ou fixée comme les colonies de coraux ou les anémones de mer.
Un représentant des anthozoaires : l'anémone bulle !
Un représentant des anthozoaires : l'anémone bulle !
Le poisson clown épineux dans son anémone hôte !
Le poisson clown épineux dans son anémone hôte !
Alimentation
L’alimentation est très variée et dépend de la taille de l’animal. Dans le cas des petits polypes de corail, la nourriture est constituée de micro-organismes en suspension dans l’eau.
Quant aux cnidaires de tailles plus imposantes, ils se nourrissent de vers, crustacés et divers poissons dont la taille est en adéquation avec la leur.
Reproduction
Les cnidaires présentent aussi bien :
  • une reproduction sexuée par émission de gamètes dans l’eau de mer et fécondation externe
  • qu’asexuée par différents mécanismes dont le bourgeonnement
Certains cnidaires ont même la faculté de se régénérer.
Le saviez-vous ?
Les poissons clowns cohabitent avec les anémones de mer qui leur offrent une protection par ces tentacules auxquelles ils sont devenus insensibles ! Mais la cohabitation ne s'arrête pas là, le poisson clown défend également l'anémone d'éventuel prédateur et celle-ci profite des restes du repas du poisson clown.
Les principaux prédateurs des cnidaires sont les mollusques, en particulier certains nudibranches, les étoiles de mer, certains poissons et les tortues de mer.
Conseils pour l'observation
Les cnidaires sont des animaux très urticants, c’est la raison pour laquelle il ne faut pas les toucher. En cas de démangeaison après avoir touché un cnidaire, il est conseiller de ne pas frotter la zone en question afin d’éviter d'étendre la zone de démangeaison : surtout aux muqueuses, zones particulièrement sensibles !
De même, le port de gants en plongée ne dispense pas de respecter cette règle car le revêtement des gants ou de la combinaison peut être recouvert de cellules urticantes qui au retour sur le bateau peuvent entrer en contact avec la peau !
Notre sélection de cnidaires
Anémone de mer magnifique (Heteractis magnifica)
Anémone de mer magnifique
(Heteractis magnifica)
Anémone encroûtante (Parazoanthus axinellae)
Anémone encroûtante
(Parazoanthus axinellae)
Corail corne d'élan (Acropora palmata)
Corail corne d'élan
(Acropora palmata)
Galère portugaise (Physalia physalis)
Galère portugaise
(Physalia physalis)
Gorgone rouge (Paramuricea clavata)
Gorgone rouge
(Paramuricea clavata)
Grand cérianthe (Cerianthus membranaceus)
Grand cérianthe
(Cerianthus membranaceus)
Méduse cyanée bleue (Cyanea lamarckii)
Méduse cyanée bleue
(Cyanea lamarckii)
Méduse de l'Atlantique (Chrysaora quinquecirrha)
Méduse de l'Atlantique
(Chrysaora quinquecirrha)

Nos dernièresnouveautés

Deux tempêtes et c'est reparti !
Lundi 6 Novembre 2023
Deux tempêtes et c'est reparti !
Après le passage des tempêtes Ciaran et Domingos, la Transat Jacques Vabre reprend son rythme. Les IMOCA partiront mardi depuis Le Havre, traçant leur route presque directe vers Fort de France. Les Ocean Fifty et Class40 ont repris la course après une escale forcée à Lorient. Enfin, les ULTIM foncent dans l'hémisphère sud avec Banque Populaire XI en tête alors que SVR Lazartigue et Maxi Edmond de Rothschild bataillent dans son sillage.
Ciaran s'invite dans la course !
Jeudi 2 Novembre 2023
Ciaran s'invite dans la course !
Après une nuit de tempête historique sur la Bretagne avec le passage de Ciaran qui a immobilisé toute la flotte de la Transat Jacques Vabre 2023 à l'exception des ULTIM, le bilan de l'état des bateaux est positif avec aucun incident majeur à noter, tout juste quelques égratignures, aussi bien à Lorient qu'au Havre.
Un départ en 3 temps !
Lundi 30 Octobre 2023
Un départ en 3 temps !
Sous un ciel semi-couvert, 110 marins pour 55 bateaux ont pris le départ dimanche 29 octobre depuis la ville du Havre en Normandie de cette nouvelle édition 2023 de la Transat Jacques Vabre. Les spectateurs ont pu assister à trois départs successifs afin de profiter pleinement des 3 classes de bateaux réunies sur les eaux agitées de la Baie de Seine.
La photo du jour
Gorette bleue (Haemulon sciurus)
Gorette bleue
(Haemulon sciurus)