EvènementLa coopération dans le domaine de l'eauLa Journée Mondiale de l'Eau 2013

L'année 2013 a été proclamée « Année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau » par l'Assemblée générale des Nations Unies en 2010 et tout naturellement, la Journée Mondiale de l'Eau 2013, célébrée le 22 mars comme chaque année, est consacré à cette même thèmatique.
Le logo de la Journée Mondiale de l'Eau 2013
L'eau, ressource vitale pour l'homme, n'est pas un bien comme les autres. C'est aussi une ressource qui ne connaît pas de frontières comme le montre le fait que pas moins de 148 pays comptent au moins un bassin hydrographique transfrontalier.
Dans un contexte marqué par une pression toujours plus grande sur les ressources en eau douce, provoquée par l'augmentation des besoins alimentaires, l'urbanisation rapide et le changement climatique, l'objectif de cette Année 2013 et de cette Journée Mondiale de l'Eau 2013 est d'attirer l'attention sur les bénéfices de la coopération dans la gestion de l'eau. Il s'agit de mettre en avant des exemples réussis de coopération et d'explorer des thèmes tels que la diplomatie de l'eau, la gestion des eaux transfrontalières ou encore la coopération financière.
Pour quels enjeux ?
Le potentiel en matière de coopération est immense et ses bénéfices, qu'ils soient économiques, sociaux ou environnementaux sont considérables. Tous les systèmes de distribution de l'eau sont complexes, qu'il s'agisse de systèmes gérés au niveau local ou national, de bassins hydrographiques transfrontaliers ou de systèmes dépendants des cycles hydrologiques naturels. De fait, gérer ces systèmes requiert l'intervention de nombreux acteurs, consommateurs, gestionnaires, experts et décideurs.
Un exemple de coopération dans la gestion des ressources en eau du lac Titicaca à la frontière de la Bolivie et du Pérou
Un exemple de coopération dans la gestion des ressources en eau du lac Titicaca à la frontière de la Bolivie et du Pérou © Anthony Lacoste CC BY 3.0
La coopération dans le domaine de l'eau est cruciale non seulement pour assurer une répartition équitable de cette ressource fondamentale mais aussi pour favoriser des relations pacifiques au sein et entre différentes populations. Au niveau gouvernemental, cette coopération peut se traduire par la collaboration entre différents ministères concernés. Au niveau local, les utilisateurs peuvent coopérer à travers des associations de consommateurs.
La coopération dans les faits
  • Depuis vingt ans, la Bolivie et le Pérou ont mis en place une Autorité binationale autonome, reconnaissant ainsi l'importance d'une gestion partagée du lac Titicaca. Cette instance vise à désamorcer les éventuels conflits liés à l'utilisation de l'eau et à favoriser la coopération.
  • En novembre 2012 la République de Moldavie et l'Ukraine ont signé un traité bilatéral de coopération sur la conservation et le développement durable du Bassin du Dniestr. Ce traité fournit un cadre de coopération pour la prévention et le contrôle de la pollution des eaux, la régulation du débit du fleuve et la préservation de la biodiversité.
  • L'aquifère Guarani dessert l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay. En août 2010, les présidents des quatre pays ont signé un accord de coopération pour renforcer leurs connaissances sur cet aquifère et identifier les zones critiques. Les quatre pays se sont engagés à promouvoir la conservation et la protection environnementale du système aquifère Guarani pour assurer une utilisation raisonnée de cette ressource.
Le saviez-vous ?
  • 85% de la population mondiale vit dans la moitié la plus sèche de la planète
  • 780 millions de personnes n'ont pas accès à l'eau potable et près de 2,5 milliards n'ont pas accès à des services d'assainissement adéquats
  • L'eau n'est pas confinée aux frontières politiques : 148 pays comptent au moins un bassin hydrographique transfrontalier.
  • Il existe 276 bassins hydrographiques transfrontaliers dans le monde (64 en Afrique, 60 en Asie, 68 en Europe, 46 en Amérique du Nord et 38 en Amérique du Sud).
  • Sur 276 bassins hydrographiques transfrontaliers, 185, soit près de deux-tiers, sont partagés par deux pays. 256 sont partagés par deux, trois ou quatre pays (92,7%) et 20 par cinq pays ou plus (7,2%). Le bassin du Danube est celui qui compte le plus de pays riverains : 18 au total.
  • La Fédération de Russie partage 30 bassins hydrographiques, le Chili et les Etats-Unis en partagent chacun 19, l'Argentine et la Chine 18, le Canada 15, la Guinée 14, le Guatemala 13 et la France 10.
L'actualité de la Journée Mondiale de l'Eau !

Nos dernièresnouveautés

La tortue de mer verte
Vendredi 14 Juin 2024
La tortue de mer verte
La tortue de mer verte, comme son nom l'indique, présente une couleur dominante verdâtre avec des marbrures et la surface de sa carapace est lisse. La tortue de mer verte affectionne les récifs marins et les zones côtières riches en herbiers marins.
Le poisson soldat à barre noire
Lundi 10 Juin 2024
Le poisson soldat à barre noire
Le poisson soldat à barre noire présente un corps de couleur rouge avec à l'arrière de sa tête une large barre noire oblique caractéristique qui permet de le reconnaitre aisément.
Le poisson perroquet noir
Vendredi 17 Mai 2024
Le poisson perroquet noir
Le poisson perroquet noir (Scarus coelestinus) est un poisson tropical de couleur dominante bleue nuit à noire avec des reflets bleus métalliques sur les flancs et des marbrures bleues plus claires au niveau de sa tête. Une tâche de couleur jaunâtre surmonte sa bouche.
La photo du jour
Hippocampe pygmée (Hippocampus bargibanti)
Hippocampe pygmée
(Hippocampus bargibanti)