Background du site auxBulles.com
Les articles les plus récentsPlus d'actualités... | Abonnez-vous!

La photo du jour

Autour du Bassin Les Catégories Vos Passions Vos Galeries Nos News Pour Approfondir Suivez-Nous ! Partagez !

La bio marine

Les mollusques marins
Les mollusques ne vous évoquent rien ! Le terme de mollusque désigne littéralement des animaux au « corps mou ». Vous connaissez sans doute nos amis les escargots qui appartiennent aux mollusques terrestres !
Penchons-nous à présent sur les mollusques marins, l’embranchement qui nous intéresse, nous allons trouver tous les coquillages que vous avez l’occasion de voir au bord de la mer lors de vos vacances ! Mais cet embranchement n’est pas composé que des seuls coquillages, il regroupe également le poulpe, le calmar ou encore la seiche qui appartiennent à la classe des céphalopodes.
Revenons un instant plus en détails sur les coquillages ! Vous avez certainement remarqué que leur coquille présente des variations de forme mais aussi de structure. En effet, la coquille se compose :
Une limace de mer : le doris dalmatien avec sa livrée mouchetée caractéristique     Le doris géant avec son panache déployé
Une très grande variété de coquille
Quant à la forme de leurs coquilles, elle varie aussi bien pour les gastéropodes – souvenez-vous les coquillages avec une coquille d’un seul tenant – avec le bigorneau, le bulot ou la patelle de forme conique qui rappelle celle d’un chapeau chinois et l’haliotis en forme d’oreille que pour les bivalves avec la forme très allongée du couteau qui rappelle l’objet du même nom et les formes trapues plus classiques de la palourde ou de la praire en passant par celle de la moule, de l’huitre et enfin la forme très caractéristique de la coquille Saint Jacques et de la grande nacre.
Un 'escargot' de mer : la monnaie caraïbes à ocelles avec aux motifs sublimes     La grande nacre, le plus grand bivalve de Méditerranée !
Classification
Au final, l’embranchement des mollusques marins se décompose en 3 classes, à savoir :
L’embranchement des mollusques totalise environ 100 000 espèces.
Morphologie
Les mollusques sont comme le désigne l'origine de leur nom des animaux au corps mou et dépourvu de squelette.
Le corps des mollusques est constitué par un pied musclé et par une enveloppe externe appelée le manteau qui abrite les différents organes. C'est notamment le manteau qui participe à la fabrication de la coquille.
Pour les mollusques à coquilles, le manteau marque un pli sur le pourtour de la coquille qui forme une cavité appelée la cavité palléale. Cette cavité abrite notamment les organes respiratoires ou branchies appelés les cténidies.
Quasiment tous les mollusques, à l'exception des bivalves, possède une langue, appelée radula, munie d'une multitude de petites dents telle une râpe.
Répartition géographique
Les mollusques se rencontrent sous toutes les latitudes et à travers tous les océans à la surface du globe.
Habitat
Bien que certains mollusques vivent fixés sur un substrat, ceux sont des animaux libres capables de se déplacer. Les mollusques vivent principalement sur le fond, ce sont des animaux benthiques mais certaines espèces sont pélagiques et sont capables de se déplacer en plein eau.
Les mollusques se rencontrent à toutes les profondeurs y compris à des profondeurs abyssales.
Alimentation
Les céphalopodes avec le poulpe commun de MéditerranéeLes régimes alimentaires varient en fonction des classes. Les bivalves sont des animaux filtreurs qui se nourrissent des particules et du plancton en suspension dans l'eau. Les gastéropodes munis de leur radula, langue en forme de râpe, « broute » les algues à la surface des rochers ou les polypes des gorgones. Enfin, les céphalopodes capturent des poissons, des poissons ou d'autres mollusques.
Reproduction
Les mollusques présentent une reproduction sexuée.
Nos fiches sur les bivalves
Nos fiches sur les céphalopodes
Thaumoctopus mimicus
Octopus vulgaris
Sepia pharaonis
Nos fiches sur les gastéropodes
Dendronotus rufus
Peltodoris atromaculata
Felimare picta
Hypselodoris zephyra
Elysia crispata
Chelidonura hirundinina
Notodoris serenae
Vos commentaires