Background du site auxBulles.com

Les articles les plus récents

Les premiers effets du Pot au Noir commencent à se faire ...
Lundi 14 Novembre 2016
Le salut est venu par l'ouest après cette zone de vents ...
Mardi 8 Novembre 2016
Après le plein d'énergie lors de la remontée du chenal ...
Lundi 7 Novembre 2016
Le chevalier ponctué présente un corps de couleur noire ...
Jeudi 3 Novembre 2016
La raie pastenague jaune est une raie de taille modeste au ...
Lundi 5 Septembre 2016
Plus d'actualités... | Abonnez-vous!

La photo du jour

Marionnette tête d'or [Opistognathus aurifrons]
Marionnette tête d'or

La bio marine

Les éponges
Mémento du plongeur
L'embranchement des spongiaires ou plus communément appellé les éponges regroupe 3 classes et avoisinne les 10 000 espèces.
Ces différentes classes se caractérisent principalement par la nature de leur squelette: calcaire, siliceux ou à base de spongine seule:
Les éponges sont considérés comme les animaux multi-cellulaires les plus simples: ils sont dépourvus de système nerveux, de tube digestif et de système circulatoire.
Les éponges sont sédentaires et vivent fixées sur un substrat, parfois mobile comme la carapace du crabe ou la coquille du bernard l'ermite.
Classification
Répartition Géographique
Les éponges se rencontrent dans l'ensemble des mers et océans de la planète.
Habitat
Les éponges sont des animaux benthiques, sédentaires qui vivent fixées sur un substrat, parfois mobile comme la coquille du bernard l'ermite.
Les éponges se rencontrent à toutes les profondeurs.
Morphologie
Les éponges se rencontrent sous différentes couleurs et formes: encroûtante, perforante, en forme d'arbuste, de balle, de coupe, de 'lobe de cerveaux', de tube, de vase ou de tonneau pour les plus grandes.
D'un jaune vif éclatant, l'éponge tube jaune ! La face extérieure de l'éponge tonneau présente un relief particulièrement tourmenté mais régulier !
en forme de tube en forme de tonneau
Les éponges ont la faculté d'adapter leur forme aux conditions de courants et à la nature du support.
La structure de l'ensemble des éponges repose sur un aggrégat de cellules qui forment de 'petits sacs'.
SpongiaireCette structure en sac comporte une paroie, plus ou moins complexe suivant la présence ou non d'un réseau de canaux de circulation d'eau périphérique, constituée par 2 membranes:
  • la membrane externe ou ectoderme
  • et la membrane interne ou endoderme
séparées par une couche, semblable à de la gelée et renforcée par des spicules, appelée mésoderme. De la composition chimique des spicules dépend la famille d'appartenance de l'éponge.
Les cellules constituantes de la membrane externe sont appelées pinacocytes alors que celles de la membrane interne sont appelées choanocytes et sont le siège de la reproduction.
Ce sac renferme une cavité centrale dénommée atrium qui débouche sur l'extérieur par un orifice appelé oscule.
De la complexité de la circulation de l'eau au travers de la paroie est née une classification en 3 types d'éponges:
  • paroie simple: type Ascon
  • paroie avec réseau simple de canaux de circulation d'eau périphérique: type Sycon
  • paroie avec réseau complexe de canaux de circulation d'eau périphérique: type Leucon
Les différents types d'éponges : Ascon, Sycon et Leucon
La paroie de ce sac est également perforée gràce à la présence de cellules perforées ou porocytes réparties sur l'ensemble de sa surface afin de laisser pénétrer l'eau à l'intérieur.
Chaine Alimentaire
Spongiaire

Alimentation

Incapables de se déplacer pour aller capturer leur nourriture, les éponges doivent la faire venir jusqu'à elles gràce à un système de circulation et de filtration d'eau.
L'eau est inhalée par les pores, puis filtrée et rejetée par l'oscule. L'éponge est capable de filtrer plusieurs milliers de fois son propre volume d'eau par jour.
Les cellules flagelées mobiles appelées amibocytes, qui tapissent l'ensemble de la paroie interne de l'éponge, assurent la répartition des substances nutritives entre l'ensemble des cellules.

Prédateur

Les principaux prédateurs sont les nudibranches, les étoiles de mer, certains poissons et les tortues de mer.
Reproduction
Nous pouvons rencontrer plusieurs types de reproduction chez les éponges:
  • La reproduction sexuée: les éponges sont hermaphrodites, les gamètes males et femelles sont émises au niveau des choanocytes.
  • La reproduction par bourgeonnement: un fragment de l'éponge se détache pour aller donner naissance à une nouvelle éponge.
Le Saviez-vous?
L'éponge de toilette naturelle que vous trouvez dans le commerce est en réalité le squelette d'une démosponge.
Conseils pour l'observation
  • Repérez les nombreux orifices
  • Observez la forme de l'éponge
Attention à la formation de poches d'air à l'aplomb des grottes ou cavités, fatales pour les éponges encroûtantes tapissant la voûte.
Nos fiches
Clathrina clathrus
Petrosia ficiformis
Xestospongia muta (Schmidt 1870)
Aplysina fistularis (Pallas, 1766)
Callyspongia plicifera (Lamarck, 1814)
Vos commentaires