Background du site auxBulles.com
Les articles les plus récentsPlus d'actualités... | Abonnez-vous!

La photo du jour

Autour du Bassin Les Catégories Vos Passions Vos Galeries Nos News Pour Approfondir Suivez-Nous ! Partagez !

Les amphibiens
ou les batraciens

Les batraciens les plus connus sont sans nul doute les grenouilles mais ce terme rassemble un ensemble plus vaste d’espèces animales comme les crapauds, les tritons, les salamandres, ...
Classification
Les batraciens définissent en réalité une classe qui à ce jour s’appelle les amphibiens et regroupe des animaux vertébrés qui se décomposent en 3 grands ordres :
Dans notre cas nous allons nous intéressé aux 2 premiers ordres qui se rencontrent sous nos latitudes.
Morphologie
Les amphibiens sont des animaux à sang froid qui possèdent pour la plupart 4 pattes et dont les pattes postérieures sont plus développées pour certains.
Les amphibiens présentent une peau humide et perméable qui permet des échanges avec les éléments du milieu naturel dans lequel ils vivent : l’air et l’eau. Cette perméabilité de leur peau à l’air assure un approvisionnement en oxygène pour certaines espèces d'amphibiens. De ce fait, les amphibiens sont sujets au dessèchement et très sensible à la pollution de leur habitat naturel.
Répartition géographique
Les amphibiens se rencontrent quasiment sous toutes les latitudes exceptées dans les régions désertiques et arides chaudes ou froides.
Sous nos latitudes, vous ne rencontrerez assez facilement les espèces de batraciens suivantes qui sont les plus répandues :
Les amphibiens avec la grenouille verte     Les amphibiens avec la grenouille verte
Si les conditions si prêtes et si vous habitez près d'espaces naturelles, ces espèces viendront naturellement trouver refuge dans votre bassin de jardin. Pour les espèces moins répandues ou endémiques d'une région, ne cherchez pas à les capturer pour les implanter dans votre bassin car ce sont pour la plupart des espèces protégées !
Habitat
Les amphibiens présentent le plus souvent au stade larvaire une vie aquatique puis terrestre une fois arrivés au stade adulte.
De ce fait, les amphibiens se rencontrent proche des milieux humides et aquatiques constitués d'eau douce lors de la période de reproduction. C'est également dans les milieux aquatiques d'eau douce que se développent les larves de nombreux amphibiens comme les têtards pour les grenouilles.
Les amphibiens avec la grenouille brune     Les amphibiens avec la grenouille brune
Alimentation
Les amphibiens présentent différents régimes alimentaires au cours des différentes phases de leur développement. Au stade adulte, les amphibiens sont principalement carnivores et se nourrissent d’insectes, de vers, d’araignées, de petits poissons, de larves, ...
Reproduction
La plupart des espèces de amphibiens sont ovipares. En d’autres termes, les amphibiens sont des espèces animales qui se reproduisent en pondant des oeufs. Contrairement aux reptiles et aux oiseaux, les oeufs des amphibiens ne présentent ni de membrane, appelée amnios, ni de coquille dure pour les protéger du dessèchement ambiant. Les oeufs des batraciens ont besoin d’humidité pour pouvoir se développer dans de bonnes conditions.
Les différentes phases d'évolution du tétard vers la grenouille
De ce fait, la reproduction des amphibiens ovipares nécessite la présence de milieux humides voire aquatiques. Le nombre d’oeufs est variable suivant les espèces d'amphibiens. Les oeufs sont alors exposés aux prédateurs extérieurs.
D’autres espèces d'amphibiens sont ovovivipares, c’est-à-dire qu’elles ne pondent pas leurs oeufs mais les gardent dans leur corps pendant la gestation et jusqu’à la naissance. Pour leur développement, les oeufs ne disposent des ressources alimentaires de l’oeuf lui-même mais pas d’apport extérieur venant de la mère. Les oeufs ne bénéficient alors d’une protection jusqu’à la naissance.
Enfin, pour compliquer le tout, quelques espèces d'amphibiens sont vivipares mais cela ne concerne que très peu d’espèces connues à ce jour ! Dans ce cas, l’embryon bénéficie d’apports nutritifs de la part de la mère.
Le saviez-vous ?
Les amphibiens sont victimes de la pollution de leur espace naturel et de l’urbanisation toujours croissante, aussi de nombreuses espèces d'amphibiens sont protégées. En France, l’arrêté du 19 novembre 2007 fixe les listes des amphibiens et des reptiles protégés sur l’ensemble du territoire et les modalités de leur protection.
Les amphibiens avec le crapaud communLes amphibiens dont le crapaud commun sont les victimes des accidents de la route, surtout lorsque leur habitat naturel est traversé par des voies de circulation routière et qu’ils doivent les traverser pour rejoindre leur lieu de reproduction. Lors de l'aménagement de certaines voies de communication comme les autoroutes ou les voies ferroviaires, des aménagements spéciaux, des « crapauducs » sont intégrés dès la conception de l’ouvrage afin de rétablir des passages artificiels au travers de ces véritables frontières qui se dressent sur l’espace vital de ces amphibiens.
Les amphibiens ne sont pas des reptiles ! Ils se distinguent de ces derniers notamment par la structure de leurs oeufs. Alors que les oeufs des reptiles sont pourvus d’une membrane et d’une coquille externe, les oeufs des amphibiens ne disposent d'aucune de ces 2 protections externes. Pour éviter leur dessèchement, les oeufs doivent être maintenu dans un milieu aquatique ou très humide!
Vos commentaires