Background du site auxBulles.com
Les articles les plus récentsPlus d'actualités... | Abonnez-vous!

La photo du jour

Autour du Bassin Les Catégories Vos Passions Vos Galeries Nos News Pour Approfondir Suivez-Nous ! Partagez !

La gorette bleue

[Haemulon sciurus]
Classification
Morphologie
La gorette bleue affectionne les tombants ou les surplombs rocheux. La gorette bleue est un poisson de taille moyenne d'une vingtaine de centimètres pour une longueur maximale d'une quarantaine de centimètres. La gorette bleue présente un corps de forme oblongue dont la couleur dominante est le jaune avec de nombreuses fines rayures horizontales d’un bleu très vif. La queue ou nageoire caudale ainsi que la nageoire dorsale à rayons mous - c'est-à-dire la seconde partie de la nageoire dorsale en partant de la tête du poisson - sont quant à elles entièrement noires avec une lisière jaune pâle. Quant aux autres nageoires, elles sont toutes jaunes.
L’intérieur de la bouche de la gorette bleue est d’un rouge très vif, ce qui lui vaut une de ses appellations de « gueule rouge » ou « redmouth grunt » pour la version anglo saxonne.
Répartition géographique
La gorette bleue présente une couleur dominante jaune avec de nombreuses fines rayures horizontales d’un bleu très vif.La gorette bleue est un poisson très fréquent dans la mer des Caraïbes et en Floride. La gorette bleue se rencontre dans les eaux tropicales de la zone ouest de l’océan Atlantique, de la Floride au nord jusqu’aux cotes du Brésil au sud sans oublier les nombreuses iles de la mer des Caraïbes avec les Bahamas, la Guadeloupe, ... Par contre, dans le golfe du Mexique, la gorette bleue est plus rare et plutôt présente dans sa partie inférieure le long des cotes du Mexique.
Habitat
La gorette bleue vit le plus souvent dans les eaux de faible profondeur depuis la surface jusqu’à une trentaine de mètres de profondeur. La gorette bleue se regroupe en banc de taille variable le long des cotes dans les mangroves et les herbiers marins, aux abords des récifs coralliens et le long des substrats rocheux. La gorette bleue affectionne les tombants ou les surplombs rocheux.
Alimentation
La gorette bleue se nourrit dans les herbiers marins et les mangroves de petits crustacés, mollusques bivalves et de poissons de taille plus petite.
Les principaux prédateurs de la gorette bleue sont d’autres poissons de plus grande taille comme les requins ou les mérous.
Reproduction
La gorette bleue présente une reproduction sexuée et se reproduit dans la mer des Caraïbes de Janvier à avril. A la naissance, les petits vont se réfugier dans les herbiers marins et la mangrove.
La gorette bleue se regroupe en banc de taille variable.     Les gorettes bleues juvéniles présentent une tache noire au niveau de la base de la queue ainsi que de larges rayures longitudinales.
Particularité des petits, ils présentent une tache noire au niveau de la base de la queue ainsi que de larges rayures longitudinales.
Le saviez-vous ?
L'appellation commune anglo saxonne de « grunt » qui signifie « grognement » en français provient justement des sons émis par le poisson qui ressemblent étrangement aux grognements d'un cochon ou goret. En fait, le son est produit par les dents du poisson situées au niveau de sa gorge et qui sont particulièrement développées.
Les gorettes sont des poissons apparentés à la famille des vivaneaux mais ils sont généralement de plus petite taille et présentent une queue de forme plus échancrée.

Découvrez aussi ...

Vos commentaires