Background du site auxBulles.com
Les articles les plus récentsPlus d'actualités... | Abonnez-vous!

La photo du jour

Autour du Bassin Les Catégories Vos Passions Vos Galeries Nos News Pour Approfondir Suivez-Nous ! Partagez !

Iceberg frôlé, hautes vitesses... et 215 milles repris !

Trophée Jules Verne - Jour 16
Le maxi trimaran IDEC SPORT entame son 16ème jour de mer à la quête du Trophée Jules Verne. Avec un chrono à battre de 45 jours, 13 heures, 42 minutes et 53 secondes, le maxi trimaran doit être de retour et franchir la ligne d'arrivée avant le mercredi 6 janvier 2016 dans l'après midi. IDEC SPORT a repris 215 milles sur son retard en 24 heures ! Les Cinquantièmes Hurlants poussent le grand trimaran rouge à grande vitesse dans l'océan Indien alors que les icebergs pointent le bout de leur nez hors de l'eau ! D'ailleurs, l'équipage de Francis Joyon a frôlé un de ces monstres de glace « grand comme un cargo », à moins d'un mille.
Le maxi trimaran IDEC SPORT glisse sur l'eau à la quête du Trophée Jules Verne ! Francis Joyon doit ramener son maxi trimaran IDEC SPORT avant le mercredi 6 janvier 2016 dans l'après midi pour battre le record actuel !
Les joies du Grand Sud, on y est. « Hier dans la journée, nous étions totalement dans la brume et nous sommes passés à moins d'un mille d'un iceberg, ça nous a un peu refroidis.» Refroidi n'est peut-être pas le mot le plus approprié eu égard aux températures déjà glaciales par 52 degrés Sud, au coeur de l'océan Indien. Toujours est-il que Francis Joyon, Bernard Stamm, Alex Pella, Clément Surtel, Gwénolé Gahinet et Boris Herrmann ont connu le frisson des glaces hier en fin d'après midi. « Il n'y avait aucune visibilité on voyait environ à 30 mètres (une longueur de bateau, ndr ) » explique Francis Joyon. « On l'a repéré au radar, impossible de percer la brume même aux jumelles. On est passé à côté de cet énorme iceberg sans le voir, à environ un mille. D'après la taille de l'écho sur le radar, il faisait environ 150 mètres, la longueur d'un cargo ... »
Un iceberg d'environ 150 mètres
Cette frayeur passée, la bonne nouvelle est venue du renforcement du vent portant. Dans la nuit, un judicieux petit bord de recadrage d'une quarantaine de milles vers le Sud a été très payant. En remettant le cap vers l'Est après cette courte plongée plein sud, IDEC SPORT a retrouvé des vitesses supérieures à 30 noeuds. » Je regarde l'anémo, et là il y a plus de 30/31 noeuds de vent réel qui monte à 37/38 noeuds par moments. Du coup, le bateau cavale bien, on est à plus de 30 noeuds en permanence avec des pointes à plus de 35. On est content. Effectivement, on savait qu'en descendant un peu vers le Sud on retrouverait un peu plus de vent. Nous sommes déjà très bas mais toute notre route dans l'océan Indien va se faire très sud. On imagine descendre peut-être jusqu'à 54 degrés sud. »
215 milles repris en 24 heures
Preuve du renforcement du vent est la formidable remontée de 215 milles du maxi trimaran IDEC SPORT sur le chrono à battre ces dernières 24 heures ! Ce qui réduit d'un quart le retard actuel du maxi trimaran de Francis Joyon et « C'est très bon pour le moral » convient Francis Joyon. On comprend mieux l'excellente ambiance du bord et pourquoi l'équipage ne s'affole pas. A ces hautes vitesses, tout change très vite. La prochaine échéance pour le maxi trimaran est la négociation d'une dépression tropicale qui se forme dans le sud de Madagascar.
Vos commentaires