Background du site auxBulles.com
Les articles les plus récentsPlus d'actualités... | Abonnez-vous!

La photo du jour

Autour du Bassin Les Catégories Vos Passions Vos Galeries Nos News Pour Approfondir Suivez-Nous ! Partagez !

Le maxi trimaran Banque Populaire VII

Record explosé !
Armel Le Cléac’h, le skipper du maxi trimaran Banque Populaire VII, vient de rentrer dans l’histoire de la course au large en pulvérisant le record de la traversée de la Méditerranée en solitaire après avoir parcouru 458 milles en 18 heures 58 minutes et 13 secondes. Armel Le Cléac’h améliore ainsi le temps de référence détenu depuis septembre 2012 par Thomas Coville sur Sodebo de 6 heures 40 minutes et 23 secondes.
Un bel exploit puisque c’était la première fois que le skipper s’élançait seul sur un record à bord de ce trimaran de 31,50 mètres de longueur pour 22,50 mètres de large et 18 tonnes de déplacement !
Le maxi trimaran Banque Populaire VII s'élance depuis Marseille en direction de CarthageAprès un premier essai le dimanche 29 septembre vers midi qui s’est soldé par un retour en rade de Marseille suite à des conditions météorologiques peu conformes aux prévisions, Armel Le Cléac’h n’a pas attendu longtemps pour repartir à l’assaut de son premier record en solitaire.
A peine revenu au large des îles de Frioul, le maxi trimaran Banque Populaire VII s’est élancé aux aurores le lendemain, le lundi 30 septembre à 5h02 et 57s très précisément (heure française), en franchissant la ligne de départ fictive au large de Marseille et avec comme point de mire Carthage en Tunisie.
Une journée intense
Dans une brise de Nord-Ouest d’une vingtaine de noeuds, Armel Le Cléac’h a été aussi rapide que Thomas Coville jusqu’au lever du jour, mais alors que le skipper de Sodebo avait dû s’écarter de la Sardaigne pour rallier la Tunisie, le skipper du maxi trimaran Banque Populaire VII enclenchait un premier empannage pour se rapprocher des côtes sardes.
Le maxi trimaran Banque Populaire VII explose le record de la traversée de la Méditerranée détenu par Thomas Coville !Une route quasi optimale mais une journée qui ne fut pas de tout repos comme nous l'indique Armel « J’ai tout de même dû manoeuvrer pas mal puisque j’ai enchaîné deux empannages au lever du jour au large de la Corse, puis il a fallu renvoyer le gennaker car le vent mollissait en quittant la Sardaigne ... Et de nouveau deux empannages devant Bizerte ».
C’est grâce à cette trajectoire très pure et très directe vers l’île de San Pietro au Sud Ouest de la Sardaigne - le trimaran est passé à moins de six milles - qu’Armel Le Cléac’h a engrangé une grosse partie de son avance. Puis quand la nuit est tombée, le maxi trimaran Banque Populaire VII a encore accéléré à près de trente noeuds pour piquer droit sur le cap Blanc.
Et dans une brise de secteur Ouest en baie de Tunis, le maxi trimaran pointait à plus de 32 noeuds sur les derniers milles pour couper la ligne d’arrivée tard dans la nuit, le mardi 30 septembre 2013 à 00h01 et 10s. Armel Le Cléac’h réussit son premier challenge en collaboration avec son routeur Marcel van Triest ! A 23,80 noeuds de moyenne sur les 458 milles nautiques théoriques du parcours, c'est à une allure moyenne de 25,4 noeuds sur l'eau que le maxi trimaran a rallié Carthage depuis Marseille !
Vos commentaires